Comment reconnaître lésions vasculaires? Apprenez à connaître ses caractéristiques et ses méthodes de soins.

Les lésions vasculaires sont très souvent bénignes mais peuvent être localisées sur des zones découvertes du corps. Elles se traduisent par l’apparition d’un désordre du réseau de capillaires sanguins qui entrainent des rougeurs à la surface de la peau. Nous pouvons les détecter sur le visage comme sur les membres inférieurs du corps.

Elles sont souvent connues sous les appellations suivantes :

  • Angiomes,
  • Varicosités,
  • Télangiectasies,
  • Erythro-couperose,
  • Erythrosis colli (rougeurs du cou).

État de rougeur permanent des zones convexes du visage (nez, joues, front, menton), avec parfois de petits vaisseaux visibles à l’œil nu, la couperose est, médicalement parlant, un stade de la rosacée. Cette dernière peut se décomposer en quatre stades. Le stade 1 est marqué par des poussées de rougeurs du visage lors de l’exposition aux facteurs déclenchant (boisson chaude, atmosphère confinée, alcool…). Au stade 2, la rougeur du visage est constante, associée le plus souvent à des petits vaisseaux appelés télangiectasies, c’est l’érythro-couperose. Le stade 3 voit l’apparition de boutons sur le visage, c’est la rosacée à proprement parler. Ces boutons peuvent être uniformément rouges (papules) ou comporter une «tête blanche» au centre (pustules). Enfin le stade 4 concerne principalement les hommes qui peuvent avoir d’emblée un gonflement constant d’une zone du visage (ex : rhinophyma, nez rouge et gonflé, sans être passé par les stades de rougeurs et boutons).

Structure de la peau

Chez l’humain, la peau est un organe complexe et très important puisqu’il représente 16% du corps. La peau d’un adulte représente une surface d’environ 1,5 m² et pèse entre 3 et 4kg. Elle est composée de 2000 milliards de cellules, d’une épaisseur de 1mm à 4mm. La peau est résistante, mais elle peut devenir fragile en cas de déséquilibre. Son but est de former une barrière de protection de l’organisme contre le milieu extérieur.

La peau est constituée de 3 tissus différents superposés :

  • La couche superficielle est l’épiderme,
  • La couche intermédiaire est le derme.
  • Tissu de soutien, le derme assure à la fois la solidité et l’élasticité de la peau. Il est traversé par les vaisseaux et les nerfs et sert d’ancrage aux glandes sudoripares, poils, glandes sébacées et ongles

  • La couche la plus profonde est l’hypoderme, matelas graisseux et réserve énergétique, moulé sur les muscles sous-jacents.

Les symptômes

La pathologie affecte des veinules intradermiques mesurant moins d’1 mm de diamètre. La dilatation des veinules fait apparaître sur la peau de très fines lignes de couleur rouge, bleue et violette, formant des motifs en étoile, des angiomes stellaires. Les télangiectasies sont susceptibles de se former sur la peau et les muqueuses n’importe où sur le corps, mais elles apparaissent le plus fréquemment aux endroits où la peau est le plus exposée à la lumière du soleil et à l’air : le nez, les joues, les lèvres, le blanc des yeux et les doigts.

Les signes les plus fréquents

L’apparition progressive, à peine marquée de petits vaisseaux sur le visage (principalement au niveau des joues près des ailes du nez) ou sur les jambes près des chevilles.
Ces vaisseaux, très fins ont l’aspect de filaments rouges ou violets. Ils sont généralement très courts (maximum 1 à 2 centimètres de long).
Ils s’étendent en réseau soit de façon rectiligne soit en étoile (angiome stellaire).

Qu’est-ce que la couperose?

La couperose est une condition de la peau caractérisée par la présence de petits vaisseaux sanguins rouges ou violacés et de rougeurs à la surface de la peau. Les patients souffrants de couperose se plaignent souvent d’avoir une peau hypersensible qui semble constamment irritée.

Les patients souffrants de rosacée présentent également un problème de rougeur et d’irritabilité de la peau surtout sur les joues, le nez et parfois aussi sur le front et le menton. Plusieurs patients qui souffrent de rosacée ont aussi de la couperose. Par contre, les patients souffrants de rosacée présentent souvent des petits boutons rouges sur la peau. Certains patients développent aussi au fil du temps une peau épaissie, des pores de peau dilatés, et parfois un nez d’aspect grossi ou « en chou-fleur » appelé rhinophyma. Plusieurs patients sont malheureusement très complexés par leur rosacée ayant peur que les gens croient qu’ils sont alcooliques. Ce qui est tout à fait faux.

Comment prévenir la rosacée de façon naturelle ?

  • Tout d’abord, supprimer la cause lorsqu’elle est envisageable ou possible (arrêt d’une corticothérapie injustifiée par exemple) ou naturelle (exposition à des facteurs climatiques ou alimentaires favorisants)
  • Se protéger du soleil : il est important de se protéger efficacement du soleil. Les produits physiques (dioxyde de titane, oxyde de zinc) semblent être mieux tolérés que les produits chimiques.
  • Refroidir les bouffées vasomotrices : s’il n’existe pas de traitement pour stopper les bouffées, alors pour faire disparaître rapidement les symptômes : sucer un glaçon
  • Eviter au maximum les facteurs connus favorisant la dilatation des vaisseaux et les rougeurs du visage (flush) : éviter les boissons chaudes, l’alcool ou les épices qui, seuls par leur effet thermique, expliquent leur implication. Par exemple, si l’alcool peut aggraver les symptômes de rosacée, il n’en est pas la cause. Eviter également les saunas et bains chauds prolongés. Par grand froid, vent, neige, protéger votre visage avec un vêtement chaud.
  • Nettoyer votre peau sensible avec des produits sans savon à pH légèrement acide, sans eau chaude mais tiède, ne pas faire de gommage et appliquer une crème adaptée aux peaux sujettes à la rosacée. Pour les hommes, se raser sur peau sèche, pas d’après-rasage désinfectant, utiliser plutôt des produits apaisants.
  • Enfin, consommer du thé vert froid : le thé vert possède des propriétés anti-inflammatoires et astringentes. Une étude d’efficacité a montré que la prise régulière de thé vert par voie orale réduit de façon significative les télangiectasies du visage versus placebo(1). A condition que le thé vert soit froid ! C’est pourquoi, nous recommandons les comprimés. L’alimentation n’est pas en cause dans l’apparition d’une rosacée. Si l’on a cru que l’effet excitant du café ou du thé pouvait avoir une responsabilité sur l’évolution de la rosacée, il s’est avéré ne rien en être. C’est en fait le seul effet thermique de ces boissons qui explique leur implication dans la rosacée.

Traitement et prévention des rougeurs du visage

Si vous êtes sujets aux rougissements, essayez d’éviter les comportements qui les provoquent. Évitez par exemple les situations stressantes, les boissons chaudes, les aliments épicés, les températures extrêmes ou encore l’exposition au soleil.

Protégez-vous des rayons UV du soleil, mais aussi de sa chaleur qui augmente la vasodilatation des vaisseaux. Si vous partez en vacances sous les tropiques, cherchez l’ombre ; à la maison, prenez des douches à température raisonnable et n’exposez pas quotidiennement votre visage à la chaleur du séchoir à cheveux.

Sending
User Rating 0 (0 votes)

Psychologue, psycho-diététicienne, expert en nutrition. Elle s’occupe de l'évaluation du mode d'alimentation et de l’état nutritionnel des individus et des groupes de personnes. Elle aide à changer de mauvaises habitudes, le mode de vie, à arranger l’emploi du temps et à ajuster l’alimentation et l’activité physique à celui-ci. En se rendant compte de l’ampleur du sujet de la nutrition de l’homme tant en bon état de santé que lors d’une maladie, elle élargit toujours son savoir, en participant à de nombreuses formations et conférences en France et à l'étranger. Ses centres d'intérêt particuliers en matière de nutrition : la nutrition des personnes âgées, la diétothérapie des maladies du tube digestif et les compléments alimentaires pour les sportifs.

We are using cookies on our website

Please confirm that you accept our Privacy Policy. Privacy Policy